à propos
L’atelier d’élevage - La méthode - Le terrain - Les cochons - Les pondeuses...
ces jours-ci…
à propos - actus - produits - recettes - agenda
Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
Les cochons

Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
Les poulaillers

Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
Les pondeuses

Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
Le terrain

Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
La méthode

Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
L’atelier d’élevage

 
Les cochons
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
J’ai choisi le porc noir gascon. Non par nostalgie des projets dans le Sud Ouest (ou alors un tout petit peu), mais surtout car c’est une race très rustique, qui résiste bien au chaud comme au froid, qui déteste être enfermé et qui est habile pour l’auto-nourissage en pâturage… et dont la viande est délicieuse, moelleuse et très persillée. Elle est couleur rouge vif et demande une cuisson vive et rapide pour être saisie au cœur tout en gardant son jus. Elle se savoure "rosée" pour conserver toutes ses qualités organoleptiques. Ses défauts ? Une croissance lente et une tendance à faire du gras (comme le Pata Negra, mais est-ce vraiment un défaut ?).



Voir aussi :
 
L’atelier d’élevage
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 

Mon projet est de monter progressivement un élevage de 500 pondeuses et de 60 cochons.

En parallèle, Hermann démarre une plantation de fruitiers (fruits de chair et fruits secs) sur le même terrain. Dans les rangs d’arbres, on plantera progressivement des petits fruits, des plantes aromatiques et médicinales.

Je démarre la mise en place début 2016 par l’élevage de 150 pondeuses et de 15 cochons. La production débutera fin du printemps pour les œufs, fin 2016 pour les cochons. Il faudra attendre un an pour celle des petits fruits et des plantes aromatiques, et au plus tôt d’ici 3 ans pour les arbres.

Ces ateliers sont basés sur des principes connus depuis la nuit des temps et abandonnés suite à l’intensification du machinisme agricole : ceux des interactions positives entre les animaux et les plantes pérennes. Les animaux profitent du climat (ombre, protection au vent…) et de la production des arbres (fruits tombés au sol…) et de la prairie (herbes + plantes semées), lesquels bénéficient du déparasitage et de l’enrichissement du sol réalisé par les animaux.

L’élevage permet aussi de recycler les invendus d’autres ateliers comme les légumes, le pain… le son de la Ferme de la Patte d’Oie ou les drêches de la Brasserie du Renard.

Les pondeuses seront au pied des arbres et les cochons en pâturage intercalaire. En utilisant les plages libres dans les rythmes de culture de la Ferme de la Patte d’Oie, les animaux “travailleront” aussi la terre des grandes cultures.

La combinaison des 2 élevages réduit la main d’œuvre (on fait les 2 “d’un coup”), les investissements et permet de générer des liquidités très vite avec les œufs. Au niveau du “travail” du terrain, les 2 espèces sont très complémentaires.




Voir aussi :
 
La méthode
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
  • Augmentation progressive des cheptels : l’idée est d’apprendre en pratiquant aussi pour arriver à maîtriser la complexité du projet je démarre avec des petites populations.
  • Respect de l’éthologie des animaux : cette forme d’élevage cherche à respecter au mieux le comportement naturel et rustique des animaux
  • Auto-nourrissage : l’objectif est d’arriver à une alimentation très largement autonome. L’idéal serait de ne maintenir l’alimentation complémentaire que pour créer un lien avec les animaux (soins…) en particulier les jeunes sujets (complément de céréales germées…). En principe la proportion d’auto-nourrissage devrait aller en augmentant car la pâture sera de plus en plus riche.
  • Préparation et entretien des parcelles : centrée sur les cultures pérennes (l’arbre fruitier - sec et de chair), la haie nourricière, les vivaces), l’enrichissement des prairies (pour les cochons, des légumes racines, de la consoude…) et des zones enherbées (pour les volailles, de la consoude aussi, de l’amarante…) par plantations et semis.
  • Pâturage intercalaire : entre les récoltes et les semis pour les grandes cultures, entre les rangées d’arbres et/ou les haies pour les prairies et bandes enherbées.
  • Pâturage intensif : pendant de courtes périodes sur des surfaces réduites, il permet que les animaux fréquentent la surface de manière + homogène (nourrissage et amendement) et de laisser un temps de régénération plus long aux parcelles entre périodes de pâturage.
  • Pâturage saisonnier en plein bois : entretien de parcelles boisées (glandée). On a accès à une parcelle de bois jouxtant la prairie.
  • Valorisation des déchets des autres ateliers, de la Ferme de la Patte d’Oie :
  • Utilisation des productions “déclassées” en complément pour l’alimentation : son (consommation directe, vers de farine…), légumes, pain…
  • Infrastructure : poulaillers, étables, abreuvoirs et clôtures mobiles.



Voir aussi :
 
Le terrain
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
Le terrain est une longue pâture de ± 6ha à l’entrée du village (côté Pécrot). L’aménagement se fera progressivement avec l’augmentation du cheptel. On démarre par une parcelle d’1 ha (en rouge) contre le “Petit Bois” puis on agrandira de ± 1 ha/an pendant 5 ans (en orange). La plantation des arbres suivra les courbes de niveau pour simplifier le travail de récolte mais surtout pour favoriser la pénétration dans le sol de l’eau et des amendements apportés par les animaux. Pâturage saisonnier vers les grandes cultures (en vert) ou dans le bois (en mauve).



Voir aussi :
 
Les pondeuses
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
Les races de poules sont des races rustiques aussi, originaires, elles, de notre région et menacées d’extinction : la Fauve de Hesbaye et la Brabançonne. Elles seront élevées en populations séparées pour assurer un côté conservatoire à l’élevage. Bonnes pondeuses toutes les deux, elles ont aussi une chair savoureuse (ce qui n’est pas négligeable puisque la moitié des poussins ne pondront pas : ce seront des poulets !). En fonction du nombre de poussins disponibles, il est possible que l’on démarre avec une de ces 2 races et une race plus commune en attendant d’avoir une population suffisante.



Voir aussi :
 
Les poulaillers
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
Les infrastructures seront mobiles, sur le « modèle » de Joel Salatin. Les poulaillers sont conçus pour accueillir ± 100 poules. Ils seront déplacés à l’aide d’une remorque-plateau. D’un côté les perchoirs, de l’autre les pondoirs et au-dessus des pondoirs, une étagère pour produire des vers de farine en complément alimentaire pour les poules.



Voir aussi :
 
Contact
Graines de Vie > Nous contacter
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Adresse mail générale : info@grainesdevie.coop

Adresse de Graines de Vie : Rue de Bossut 14, 1390 Néthen

Adresse du potager : Rue de Pécrot, en face du numéro 6, 1390 Nethen.

Adresse du restaurant/boulangerie : Rue de Hamme-Mille 37, Néthen.

Par téléphone du lundi au vendredi, 08h à 17h :
pour les questions concernant :

les légumes (commandes et livraisons) Hermann 0476/53.44.45 email
le pain Caroline 0479/29.42.27 email
l’élevage Eric 0475/70.29.42 email
le restaurant/traiteur Clémence et Laetitia 0474/01.36.00 email
arboriculture Hermann 0476/53.44.45 email
stages / partage de savoir journées de partages de savoir

Vous pouvez aussi liker notre page Facebook !

A bientôt !

S’abonner à nos newsletters




 
logo GDV
Nous contacter