nos activités
le potager - l’atelier boulangerie - l’atelier d’élevage - l’agroforesterie - le grand restaurant - les formations
ces jours-ci…
à propos - actus - produits - recettes - agenda
Janvier 2018 - le grand restaurant
actus
Les congés du Grand Restaurant

30 décembre - l’atelier boulangerie
actus
Congés de l’Atelier boulangerie

16 décembre - le potager
actus
Congés du potager

16 octobre - le grand restaurant
actus
Le Grand Restaurant fête la Saint-Martin !

26 juillet - le potager
à propos
Bonjour, je m’appelle Théo

21 mai - l’atelier boulangerie
actus
De nouveaux points de dépôt pour les pains de Caroline (...)

 
Les cochons
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
J’ai choisi le porc noir gascon. Non par nostalgie des projets dans le Sud Ouest (ou alors un tout petit peu), mais surtout car c’est une race très rustique, qui résiste bien au chaud comme au froid, qui déteste être enfermé et qui est habile pour l’auto-nourissage en pâturage… et dont la viande est délicieuse, moelleuse et très persillée. Elle est couleur rouge vif et demande une cuisson vive et rapide pour être saisie au cœur tout en gardant son jus. Elle se savoure "rosée" pour conserver toutes ses qualités organoleptiques. Ses défauts ? Une croissance lente et une tendance à faire du gras (comme le Pata Negra, mais est-ce vraiment un défaut ?).



Voir aussi :
 
Le premier poulailler prend forme !
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > actualités
 
 
 
 

Le poulailler se tient fièrement debout ! Quelques adaptations des plans en cours de construction, entre autres, un peu plus de perchoirs… et de pondoirs et suppression de la production in situ de vers de farine.

Les matériaux sont non-traités à l’exception du multiplex marin backelisé du sol. Le bardage sera enduit avec une huile naturelle…

Des poules… soignées aux petits oignons !




Voir aussi :
 
Horaires, Menus et Prix
Graines de Vie > nos activités > le grand restaurant > à propos
 
 
 
 
 
Attention : N’oubliez pas de nous avertir de votre venue en réservant votre table !

Attention : Fermeture annuelle : du 18 septembre au 02 octobre

Les HORAIRES du Grand Restaurant !
(en plus des réservations privées en semaine)

Nous sommes ouvert :

  • VENDREDI SOIR (réservation vivement conseillée) -Table d’hôtes-  

Entrée + Plat + Dessert à 27 euros.

Le menu change chaque semaine en fonction des légumes du potager.
Retrouvez nos menus chaque semaine sur notre page Facebook !

  • SAMEDI SOIR (réservation vivement conseillée)
    - Buffet ou menu thématique/banquet,...- (possibilité de prendre à emporter)

Buffet salé chaud/froid à volonté = 22 euros / personne.
Dessert = 5 euros.

Événement spécial (Banquet, concert,…) : retrouvez toutes nos dates ici !

  • DIMANCHE 10H30-19H (réservation vivement conseillée) -Brunch, lunch, goûter, apéro- (possibilité de prendre à emporter)

Regardez-la carte :)

PDF - 59.8 ko

Chaque jour, des recettes différentes, en fonction des saisons et des envies...
Retrouvez le tout sur notre Page Facebook.

Infos et Réservations ?

- Par mail
- Par téléphone : 0474/01.36.00 (Clémence)




 
Bonjour, je m’appelle Théo
Graines de Vie > nos activités > le potager > à propos
 
 
 
 

Bonjour à toutes et à tous,

Depuis le début de ce mois de juillet, un nouveau maraicher oeuvre pour vos papilles.
Je me présente donc, Théo Luyckx, 27 ans, habitant Néthen, et vous fait un rapide état de mon expérience.

J’ai suivi une formation d’entrepreneur de jardin pour réaliser que mon désir était plus orienté vers les cultures vivrières et la permaculture. Je suis donc parti dans le sud de la France pour faire du woofing et prendre de l’expérience.

Ma première étape a été plus longue que prévue. De saisonnier vendangeur, je suis devenu ouvrier vinicole à temps plein sur un domaine de 12ha. Je suis resté là 2 ans, travaillant de la vigne jusqu’à la bouteille.

Par la suite, je me suis rendus sur une ferme dans le Gard qui produit du safran et de la spiruline. J’y ai participé à la récolte du premier et à la création des bassins de culture pour la seconde. Tout en taillant les quelques vignes qu’ils possèdent.

De là, je suis remonté un peu plus vers les Alpilles, où pendant 6 mois, j’ai rempli la fonction de berger, une expérience riche que de voir un troupeau de chèvres en liberté dans son élément en montagne. Nous avons également réalisé des chantiers : installation d’une serre-tunnel, charpenterie à l’ancienne. Sur cette ferme familiale, on y faisait donc du fromage (chèvres et vaches), de la viande (chevreau, agneau, poulet), des légumes et fruits en quantité et des yaourts pour le dessert !

Ces expériences ne sont pas directement axées sur le maraîchage, mais partout je l’ai pratiqué. M’intéressant à la permaculture, de nombreuses lectures m’ont forgé de bonnes connaissances générales en la matière. Je suis conscient de la difficulté des métiers paysans ; une simple attaque d’insectes, un coup de gel tardif, une sécheresse qui n’en finit pas, peuvent être très dur pour le moral. Mais on en tire tellement de plaisir à être dehors, à récolter ce que l’on a semer et choyer !

Je suis très heureux d’intégrer le projet Graines de vie, et de pouvoir travailler sur ce magnifique espace qu’est le potager à Néthen.

Plus de news sur la page Facebook du potager

Bien à vous,
Votre potagiste,
Théo




Voir aussi :
 
Les congés du Grand Restaurant
Graines de Vie > nos activités > le grand restaurant > actualités
 
 
 
 
 

Bientôt les fêtes… et les vacances !

Le Grand Restaurant fermera ses portes du 01 au 15 janvier 2018

Avant cela, le restaurant est exceptionnellement fermé au public le 21 et 22 octobre.

D’ici là, nous restons disponibles pour toutes vos demandes d’info et réservations par e-mail (info@grandrestaurant.be) ou via notre page Facebook.
Merci à tous et au plaisir de vous retrouver !

Clèm & Laet




Voir aussi :
 
Le Verger de Graines de Vie est né !
Graines de Vie > nos activités > l’agroforesterie > à propos
 
 
 
 

Avec un peu de retard, certes, mais ça y est. On a planté le début du Verger de Graines de Vie.
Poiriers, pommiers, pruniers, cerisiers, cognassier… 15 m entre les hautes tiges avec un demi-tige dans l’intervalle, une bonne cinquantaine d’arbres en tout, de belles variétés... Et dans la rangée, on va bientôt planter les petits fruits : groseilles, cassis, mûres, framboises, myrtilles… Avec un test en hautain (voir illustration) de vignes et de kiwi !
De quoi garnir la table du Grand Restaurant, vos paniers et les étals de La Petite Epicerie de Néthen !

JPEG - 211 ko
Vigne en hautain. Wikipédia
PDF - 35.4 ko
commande année 1



 
Congés du potager
Graines de Vie > nos activités > le potager > actualités
 
 
 
 
 

La terre se repose, la sève est au plus bas… les maraîchers hibernent :-)
Et préparent un démarrage de 2018 en fanfare !

Dernière livraison du potager : le 16 décembre 2017
Les congés du potager : du 17 décembre au 8 janvier 2018




Voir aussi :
 
Ça sent bon le printemps !
Graines de Vie > nos activités > le potager > actualités
 
 
 

Même si le temps est encore bien frais, la frénésie règne au potager.

Les buttes sont nettoyées et paillées, les premiers semis déjà bien au chaud dans la serre, les premières planches sont prêtes à accueillir les légumes qui viendront garnir vos paniers, les étals de l’épicerie ou les plats des plus grands chefs...

En effet, cette année nous allons fournir, en plus des habituels Gas, des légumes pour "Le grand restaurant" (Nethen), "Au marché noir" (Bruxelles), et "Peas of Love" (Grez-Doiceau), entre autres.
Vous retrouverez également nos produits à "La petite épicerie de Nethen".

Autre nouveauté cette année, vous pourrez venir récolter vous-mêmes vos légumes, dans un mandala au cœur du potager, spécialement aménagé à cet effet.

Pour info, afin de se concentrer sur toutes ces tâches à effectuer, vous recevrez dans vos paniers tout ce mois de mars principalement des légumes venant de l’extérieur. Néanmoins choisis avec le plus grand soin, des produits de saison, biologiques et venant dans la mesure du possible de producteurs locaux.

Il faut savoir que mars (et début avril) est une période charnière pour les maraîchers.
En effet, même si la joie de voir apparaître les premières petites pousses est bien présente, le sol est encore bien froid les premières verdures poussent lentement.
Saviez-vous d’ailleurs qu’au Moyen âge, on comptait beaucoup plus de morts de faim au début du printemps qu’en hiver ?
Cette année, afin d’avancer un peu la saison, et récolter les premiers légumes primeurs, tendres et savoureux, le plus tôt possible, des tunnels nantais vont être installés.

Plus d’infos dans la prochaine newsletter !




Voir aussi :
 
Congés de l’Atelier boulangerie
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > actualités
 
 
 
 

Chers mangeurs de tartines, bonjour !

Ce petit message pour vous signaler le femreture de l’Atelier de boulangerie du 30 décembre au 7 janvier 2018.

Au plaisir de vous faire du bon pain !

Caroline




Voir aussi :
 
Le Grand Restaurant fête la Saint-Martin !
Graines de Vie > nos activités > le grand restaurant > actualités
 
 
 
 
 

Cette année, le Grand Restaurant accueille une artiste durant les fêtes de la Saint-Martin : Bénédicte Henry de Frahan.

Nous vous convions chaleureusement à venir découvrir son travail qui participera à l’ambiance du restaurant pendant 1 mois.

Pour l’occasion, le restaurant sera ouvert tous les samedis et dimanches de novembre de 12h à 19h !

Infos et Réservation (fortement souhaitée) :

info@grandrestaurant.be - 0474/01.36.00

Retrouvez toutes les infos sur les fêtes ici !

Au plaisir de vous accueillir !

Clémence




Voir aussi :
 
De nouveaux points de dépôt pour les pains de Caroline !
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > actualités
 
 
 
 
C’est le printemps et les activités de la petite boulangerie de Nethen fleurissent ;) Caroline a le plaisir de vous informer que vous pourrez désormais également trouver son pain à Court-Saint-Etienne, Nivelles, Schaerbeek et au centre de Grez-Doiceau !

Pour plus de clarté, voici un résumé des différents lieux où sont livrés ses pains, ainsi que les jours et heures de réception des commandes :

 A Grez-Doiceau :

- Grez centre : A la boutique Naturagrez, réception des pains le mercredi de 17h à 19h
- Archennes : Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains le mercredi de 17h à 19h
- Doiceau : Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains le mercredi de 16h30 à 18h30
- Gottechain : Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains le jeudi de 17h à 19h
- Pécrot : Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains le vendredi de 18h à 20h
- Biez : Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains le jeudi de 18h à 20h
- Néthen : Directement à l’atelier, le mercredi et le vendredi de 16h à 20h. A la Petite Epicerie de Nethen, le mercredi à partir de 12h et le samedi à partir de 10h. Bientôt via le nouveau groupement d’achat solidaire de Nethen

 A Overijse :

Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains le mercredi de 17h à 19h

 A Bruxelles :

- Ixelles : Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains un samedi sur deux de 12h à 14h. Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains un mercredi sur deux de 18h30 à 20h30
- Woluwe : Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains un samedi sur deux de 12h à 14h
- Saint-Gilles : Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains un samedi sur deux de 12h à 14h
- Schaerbeek : A la Beescoop, magasin collaboratif, le samedi à partir de 10h.

 A Nivelles :

Au magasin du Jardin des Saules, le vendredi à partir de 15h et le samedi à partir de 10h

 A Court-Saint-Etienne :

Chez Quatre-Quarts, restau et epicerie coopérative, le vendredi à partir de 14h30

 A Chaumont-Gistoux :

A la Biosphère, magasin d’alimentation biologique, le jeudi et le samedi

 A Rosières :

- Via le groupement d’achat solidaire, réception des pains le jeudi de 12h à 14h
- Au roseau, magasin collaboratif, le jeudi à partir de 12h.

Pour rappel, les commandes se font via un formulaire en ligne à partir du lundi matin jusqu’à 17h le mardi pour les pains fabriqués le mercredi, et jusqu’à 17h le jeudi pour les pains fabriqués le vendredi.

www.grainesdevie.coop

Pour plus d’infos sur le système de commande et les points de dépôts, envoyez un mail à atelier.boulangerie@graiesdevie.coop

Bon pain !




Voir aussi :
 
Le goût du pain…
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > recueil de textes
 
 
 
 

 

Voici un extrait d’un très beau livre que je vous invite à découvrir, qui s’appelle ‘Le livre du pain’ et qui est écrit par Jérôme Assire.

Bernard Clavel, qui en a écrit la préface, était fils de boulanger, et a été boulanger à son tour. Puis il a écrit. A chaque fois qu’il pense à son passé, il se demande s’il est plus important d’avoir écrit des livres qui, un jour, disparaîtront, que de pétrir toute sa vie du bon pain.

 

“(...) Je sais que mon père eût répondu sans hésiter qu’il est plus utile de faire du pain, à condition de le faire bien, en toute honnêteté ; en plaçant toujours la qualité du travail bien au dessus du profit. Car c’est dans cette qualité que réside la source de la vraie joie pour le boulanger. Et si nous ne savons plus nous satisfaire de ces joies essentielles, c’est pour avoir sans doute perdu le sens de ce qui les fait naître. Le sens des simples, de ce qui ressemble aux herbes sauvages et s’obstine à vivre quel que soient les chambardements des grands labours.

Il en faut peu pour bouleverser un homme : du sel, de la levure, de la farine et de l’eau. Et, surtout, beaucoup, beaucoup d’amour.

Sans amour pour les choses les plus simples, la vie vaudrait - elle d’être vécue ? Parce qu’elles sont les plus communes, les aimer procure en abondance des moments de bonheur. Parce qu’elles sont aussi les plus mystérieuses, les aimer permet de ressentir, au delà de leur présence, une émotion plus profonde qui donne à la vie son intensité.

Vivre à chaque bouchée de pain un pur instant de bonheur ne demande que d’aiguiser nos sens un peu émoussés, de leur redonner la faculté de s’émouvoir et de s’émerveiller. (...)

Il y faut du bon pain, cela va sans dire.

Attendez d’avoir un peu faim. Ménagez-vous un moment de silence et de calme. Posez le bon pain non entamé sur votre table et asseyez vous devant. Vous allez connaître enfin l’aliment qui demeure depuis cinq mille ans à la fois le plus simple et le plus riche, le meilleur et le plus beau. Vous allez découvrir des parfums et des saveurs, mais aussi - rêvant à des temps anciens et vous perdant délicieusement dans des “forêts de symboles” - des sensations plus fortes encore. Alors, tout comme moi, vous serez pour toujours un amoureux du pain.

Observez le pain, tout d’abord. (...) Observé de près, le pain nous offre en effet ses paysages volcaniques de commencement du monde, comme s’il voulait nous rappeler, chaque jour, le chaos dont nous sommes nés. Par le dessin de sa croûte - dont on peut aussi caresser le relief du bout des doigts pour y sentir à la fois du lisse, du rugueux, de l’acéré -, il nous donne ainsi la première leçon de sagesse, et toutes les autres sensations peu à peu délivrées ne feront qu’illustrer cette même vérité : parmi tout ce que l’homme a inventé, il n’est rien qui ne soit plus naturel, plus proche de la terre et de ses forces élémentaires que le pain. Existe-t-il par exemple de couleurs plus naturelles que celles de sa croûte ? Regardez la splendeur et l’harmonie de cette pierre granuleuse, marbrée d’or, d’ambre jaune et d’ébène, et songez qu’elle peut aussi facilement s’ouvrir et se déguster...Ce fruit de la terre semble si parfait qu’on doute qu’il puisse naître autrement que d’un jaillissement spontané.

Puis, écoutez-le. Certes, le plus beau chant du pain s’écoute à la sortie du four, quand il crépite comme un feu de brindilles sèches. Mais frappez à la base d’un grand pain - comme le font les boulangers pour savoir s’il est bien cuit à coeur - et entendez-le résonner comme le plus grave des tambours, puis pressez-le entre vos doigts pour faire naître un grésillement de notes claires. Le pain chante, le pain respire. Il vous parle et vous dit qu’il est vivant. Il vous invite à l’ouvrir. Alors rompez la baguette et écoutez déjà ce croustillement qui prélude à de futurs délices, ou plongez la lame aiguisée d’un couteau dans le pain de campagne pour le faire vibrer d’un bruissement de velours. Avant même de le porter en bouche, le pain tout pétillant de miette vous joue déjà sa sonate pour moelleux et croquant.

Apparaît alors la mie, la tendre mie de tous vos sens. Sous la fermeté de la croûte, c’est la plus tendre et gracieuse des dentelles, et sous le contraste franc de la pierre, la douceur d’un velouté d’ivoire ou les irisations d’un blanc nacré. Mais à peine avez-vous le temps de les contempler qu’un parfum déjà en émane, celui du pain frais. La bonne baguette ne distille que celui-là. Comment le définir, comment le comparer ? (...) C’est l’un des premiers parfums que nous avons aimés. C’est la simple senteur de la farine de froment frais, celle du grain de blé mûr, celle qu’on sent au moulin. Il n’entre dans cette pure caresse que des soupçons de lait, d’amande, de noisette et de foin coupé. Le pain de campagne au levain, en revanche, laisse s’épanouir tout un franc bouquet d’arômes. Y domine naturellement celui du levain, aigrelet, acidulé, qui rappelle celui des fruits sûrs. C’est une sensation forte, un parfum troublant, capiteux. (...) Mais il n’est pas seul. La mie de ce pain exhale aussi des senteurs de sous-bois, de feuilles mouillées et de mousses, et vous entendez presque des chants d’oiseaux quand vous les respirez. Vous êtes en pleine nature, et vous cherchez aussi d’où viennent ses effluves éphémères de cerises, de bois de santal et de rose fanée. Ce pain vous évoque un riche humus fertilisant la terre, tout comme le levain a fertilisé la pâte.

Vient enfin l’instant suprême, celui de la dégustation. Mordez dans votre baguette et ressentez d’abord le contraste sublime de son croustillant et de son moelleux, de la croûte qui craque sous la dent et de la mie qui fond sur la langue. Aucun autre aliment, même le plus sophistiqué, ne vous offre un contraste de matières aussi équilibré. Mais ce n’est pas tout. Cette même harmonie de contrastes parfaits se retrouve aussi dans sa saveur, où jamais les quatre goûts fondamentaux ne se rencontrent et se confondent avec autant de respect mutuel et d’humilité : le salé, puisqu’on ajoute du sel dans la pâte, le sucré de l’amidon, l’amer de la croûte un peu caramélisée, l’acide de la levure. Mâchez longuement cette bouchée de plus en plus fluide, dont le granulé chatouille la langue en même temps qu’il stimule les papilles, où surgit la saveur du grillé et où reviennent les arômes du froment, de la noisette. Vous voilà flânant dans un champ de blé mûr, en plein été. Vous êtes ébloui de lumière, baigné de chaleur. (...) Passez maintenant au pain de campagne, partez pour un autre paysage et un autre climat, plus abrupts et stimulants, qui vont fouetter vos sens. Déjà dans la bouche la mie est plus dense, plus charpentée, donnant une sensation de nourrissante plénitude. Et ici l’acidité du levain domine les trois autres goûts fondamentaux, mais sans brutalité. C’est d’abord sur le palais, une première vague un peu piquante, comme si l’on voulait commencer aussitôt par aiguiser vos papilles. Mais elle reflue bientôt, sa mission accomplie, pour laisser place à des saveurs agrestes et boisées, à toute cette végétation de pleine campagne sans laquelle le pain ne mériterait pas son nom. Pendant quelques secondes, vous dégustez un peu de noix, de truffe et de morille. Pour un peu, vous vous assoupiriez dans les clairs-obscurs d’un soir d’automne, mais une deuxième vague acidulée vous réveille, pleine de la vivacité d’un fruit vert qui pourrait bien être airelle, pomme, prune ou raisin. Ainsi la dégustation du pain de campagne au levain est-elle une délicieuse aventure, une promenade riche d’imprévus qui vous mène d’un sous-bois d’automne à une vigne d’été ou un verger de printemps.

Désormais vous aimez votre pain quotidien. Attendez néanmoins avant d’en reprendre. Songez que toute sa richesse ne tient pas seulement dans les plaisirs qu’il vous donne. Ou, plus précisément, qu’il parait plus savoureux encore lorsqu’on connaît son histoire, son symbolisme, qu’on sait d’où il vient et avec quel amour le bon boulanger le fait. Cela, vous allez maintenant le découvrir. Mais sachez déjà que si la vue, le toucher, l’ouïe,l’odorat et le goût se trouvent comblés de plaisir au contact du pain, c’est qu’un maître mot le gouverne : la sensualité. Et que, par ses formes, par son vocabulaire, par les manières dont on le fait et dont on le mange, le pain participe d’un univers sensuel où n’hésitent pas à rentrer un peu de crudité, de joyeuse paillardise. Ce n’est pas un hasard si l’on nomme ‘bâtard’ un pain long, ‘miche’ un pain rond, et si chez les anglo-saxons le mot ‘buns’ désigne à la fois des petits pains au lait et la partie la plus charnue de l’individu. Il est bon, au moment de manger son pain quotidien, de se rappeler cet univers d’images sensuelles. Non pas tant pour ajouter un nouveau piquant aux délices du pain, mais pour l’aimer d’avantage en n’oubliant jamais ce qu’il est, ou ce qu’il symbolise : la nature, la santé, la vie.”

Le livre du pain, Jérôme Assire, préface de Bernard Clavel, éd. Flammarion, Paris, mars 1996.

 




 
Le brocoli à jets violets
Graines de Vie > nos activités > le potager > les légumes du potager
 
 
 

Certains d’entre vous ont peut-être vu un drôle de légume dans leur paniers ces dernières semaines : des bottes de mini brocolis violets.

Petite explication : il s’agit d’une très ancienne variété, déjà répertoriée au catalogue Vilmorin au début du siècle passé.

Ce chou très rustique se sème fin mai début juin, et en fonction de la douceur de l’hiver commence à produire à partir de février-mars jusqu’en mai. Intéressant à une période où les légumes se font rares au potager ! Il ne fera jamais une grosse pomme, mais d’innombrables rejets de pousses tendres et savoureuses à l’aisselle des feuilles. Plus on le récolte, et plus il produit !

Comme tous les brocolis, il s’agit d’un légume extrêmement sain, peu calorique, gorgé de vitamines et aux multiples vertus.

Il peut se déguster cru ou cuit, mais personnellement je le préfère légèrement blanchi, puis trempé dans une vinaigrette à l’huile d’olive et au citron, à la manière des artichauts. Et vous, comment l’avez-vous préparé ? N’hésitez pas à partager vos recettes sur notre page Facebook !

Le saviez-vous ?

Pratiquement tous les choux, quand ils montent en graines, peuvent se déguster à la manière des brocolis à jets. Les fleurs sont également comestibles, et agrémentent les salades. Et un chou monté en fleur attire nombre d’insectes utiles au potager. De multiples bonnes raisons pour ne pas les arracher trop tôt !




Voir aussi :
 
Le bois du premier poulailler est arrivé
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > actualités
 
 
 
 

Hier, on a reçu la livraison du bois pour le premier poulailler qui servira de prototype dont on documentera la construction. Les suivants seront construits lors d’ateliers participatifs.

A priori, on en construira 5 ou 6 pour atteindre le cheptel prévu.




Voir aussi :
 
L’agroforesterie
Graines de Vie > nos activités > l’agroforesterie
 
 
 
Des céréales, des arbres et des plantes... et des animaux.

Le démarrage de cet atelier vient d’être décidé.

Le projet est de monter progressivement un élevage de 500 pondeuses et de 60 cochons en association avec une plantation de fruitiers (fruits de chair et fruits secs).

Eric démarrera la mise en place fin 2015 et la production, fin du printemps 2016 pour les œufs, fin 2016 pour les cochons, d’ici un an pour les petits fruits et les plantes aromatiques, et au plus tôt d’ici 3 ans pour les arbres.

Cet atelier est basé sur des principes connus depuis la nuit des temps et abandonnés suite à l’intensification du machinisme agricole : ceux des interactions positives entre les animaux et les plantes pérennes.

Les animaux profitent du climat (ombre, protection au vent…) et de la production des arbres (fruits tombés au sol…), lesquels bénéficient du déparasitage, de l’enrichissement du sol réalisé par les animaux.

L’élevage permet aussi de recycler les invendus d’autres ateliers comme les légumes, le pain… le son de la Ferme de la Patte d’Oie ou les drêches de la Brasserie du Renard.

Dans les rangs d’arbres on plantera progressivement des petits fruits, des plantes aromatiques et médicinales. Les pondeuses seront au pied des arbres et les cochons en pâturage intercalaire. En s’intercalant dans les rythmes de culture de la Ferme de la Patte d’Oie, les animaux “travailleront” aussi la terre des grandes cultures.




 
Location Privées/ Traiteur
Graines de Vie > nos activités > le grand restaurant > actualités
 
 
 
 
 

-* LOCATION PRIVEE
(anniversaires, teambuilding, visite de la coopérative, conférence,…)

>> possible tous les jours de la semaine, sur réservation
>> à partir de 10 personnes
>> capacité : 20 personnes à l’intérieur ; 30 personnes avec terrasse
>> prix spécial pour un menu de groupe (assiette des merveilles + café gourmand = 15 euros/p)
>> location de la salle sans service traiteur : 50 euros / jour sans accès au matériel cuisine. 100 euros / jour avec accès matériel de cuisine (Réduction possible pour les petits producteurs et asbl. Nous contacter pour cela).

-* TRAITEUR à domicile
(pour vos événements privés : communion, anniversaire, baptême, enterrement, ….)

>> Nous nous adaptons selon vos désidératas (buffet, zakouskis,...)
>> Consultez notre carte Traiteur. Notez que les exemples décris sont à décliner selon les saisons. Précisez-nous vos désidérats ou allergies.

PDF - 198.5 ko

>> Demandez-nous un devis, en nous contactant : info@grandrestaurant.be

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter : 0474/01.36.00 (Clémence).

Au plaisir de vous nourrir !




Voir aussi :
 
Formations et partages de savoirs
Graines de Vie > nos activités > les formations
 
 
 
 

D’ici 2025, l’Europe devra avoir à son actif près de 120 millions de NIMAculteurs (Non Issu du Monde Agricole) si elle veut sauvegarder le secteur agroalimentaire – poumon de l’économie...

120 millions de personnes… Ce n’est pas rien, mais c’est tout à fait faisable !

Partout autour de nous, nombreux sont ceux qui se désirent réorienter leur vie vers plus de simplicité, vers la terre.

Nous avons opté au sein de Graines de vie, de partager ce savoir et savoir-faire que nous pratiquons quotidiennement ; et ce, deux façon :

- en accueillant des stagiaires au sein de nos différentes activités. Pour cela, n’hésitez pas à nous contacter.

- en organisant des journées découverte de la structure (potager, boulangerie, élevage, agroforesterie et restaurant). L’occasion de poser vos questions, d’échanger de bonnes pratiques et de prendre un bon bol d’air frais.

Ces demi-journées auront lieu :

- le 27 mai et le 1er juillet de 10h à 13h, qui se termine par un petit grignotage-maison au restaurant,
- le 5 août de 14h à …, avec auberge espagnole
- le 16 septembre de 14h à …, avec grignotages maison et musique jusqu’au bout de la nuit

Inscription via ce formulaire .10 euro par personne.
Rendez-vous sur cette pagepour plus d’infos.

Pour être tenu informé de nos activités, n’hésitez pas à vous inscrire sur notre newsletter !




 
Commander du pain ?
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > à propos
 
 
 
 

 Vous souhaitez commander du pain ?

Les pains sont cuits les mercredis et vendredis.

Pour en commander, il vous suffit de compléter avant 18h :

  1. ce formulaire pour les pains du mercredi
  2. ce formulaire pour les pains du vendredi

Vous pouvez venir chercher votre pain à l’atelier (Rue de Hamme-Mille 37, juste derrière l’épicerie ; passez la barrière en bois) dès 16h ou le lendemain quand cela vous convient.

Le paiement se fait en liquide sur place, dans le petit pot sur l’établis.

A très bientôt !
Caroline
0479/29.42.27

 La gamme de pains

Pains 500g ref 800g ref
Froment bis nature 2,50 € FNA500 3,50 € FNA800
Froment bis
multigraines
3 € FMU500 4 € FMU800
Froment bis noix 3 € FNO500 4 € FNO800
Seigle bis 2,50 € SNA500 3,50 € SNA800
Seigle noix-raisins 3 € SNR500 4 € SNR800
Épeautre 3 € ENA500 4 € ENA800



Voir aussi :
 
Le potager
Graines de Vie > nos activités > le potager > à propos
 
 
 
 

Historiquement, c’est le premier atelier de Graines de Vie, démarré avec la collaboration de citoyens (Grez en Transition) pour la mise en place du réseau de vente (Groupement d’Achats Solidaires).

Aujourd’hui, le potager arrive à maturité. Il fourni à peu près 120 paniers par semaine et occupe un temps plein et quart.

Plusieurs maraîchers ont mis la main à la pâte : Alexandre,Vincent, Adrien, Greg... et maintenant Jeanne, la maraîchère, assistée par Greg. Ils sont très attentifs à la qualité gustative des légumes. Ils sélectionnent les variétés, associent les cultures, et améliore continuellement la vie du sol par les techniques de culture inspirées par la permaculture [1].

Le potager accueille de nombreux visiteurs : des stagiaires du Crabe, de l’UCL, des bénévoles - formation à l’agriculture bio, les pensionnaires de Nos Oignons - accueil et réinsertion par le travail et tous les promeneurs qui y viennent le temps d’une pause.
En 2016, le potager va tenter l’expérience de l’auto-cueillette, installer un tunnel pour allonger la période de production et vise d’arriver à augmenter un peu le volume jusqu’à 160 paniers par semaine et de fournir en légumes l’épicerie de Néthen.
Et de l’avis de celles et ceux qui ont visité le potager, il est tout simplement magnifique !

[1L’architecture du potager a été conçue sur base d’un design organique (mandala) incluant des buttes et des planches de culture permanentes. Nous veillons de manière générale à favoriser la vie du sol et la biodiversité : fertilisation à base de compost, couverture du sol (paillages et engrais verts), cultures associées, faible mécanisation, plantation d’arbres fruitiers et de fleurs, présence d’un hôtel à insectes, de mares, de ruches, de poules et d’ânes...




Voir aussi :
 
Contact
Graines de Vie > Nous contacter
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Adresse mail générale : info@grainesdevie.coop

Adresse de Graines de Vie : Rue de Bossut 14, 1390 Néthen

Adresse du potager : Rue de Pécrot, en face du numéro 6, 1390 Nethen.

Adresse du restaurant/boulangerie : Rue de Hamme-Mille 37, Néthen.

Par téléphone du lundi au vendredi, 08h à 17h :
pour les questions concernant :

les légumes (commandes et livraisons) Hermann 0476/53.44.45 email
le pain Caroline 0479/29.42.27 email
l’élevage Eric 0475/70.29.42 email
le restaurant/traiteur Clémence et Laetitia 0474/01.36.00 email
arboriculture Hermann 0476/53.44.45 email
stages / partage de savoir journées de partages de savoir

Vous pouvez aussi liker notre page Facebook !

A bientôt !

S’abonner à nos newsletters




 
logo GDV
Nous contacter