à propos
ces jours-ci…
à propos - actus - produits - recettes - agenda
28 mars - l’agroforesterie
à propos
Le Verger de Graines de Vie est né !

Septembre 2016 - le grand restaurant
à propos
Horaires, Menus et Prix

Avril 2016 - l’atelier boulangerie
à propos
Commander du pain ?

Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
Les cochons

Janvier 2016 - Graines de Vie
à propos
La coopérative Graines de Vie

Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
Les poulaillers

Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
Les pondeuses

Janvier 2016 - l’atelier d’élevage
à propos
Le terrain

 
La coopérative Graines de Vie
Graines de Vie > Notre coopérative > Graines de Vie
 
 
 
 

La coopérative expérimente une formule de microferme. Adossée à la Ferme de la Patte d’Oie qui gère les grandes cultures (céréales…), elle développe ses activités sous forme d’ateliers : maraîchage, boulangerie, élevage, arboriculture, transformation et formation.

L’interaction entre les ateliers et la diversité de leurs productions permettent une meilleure valorisation des produits et stabilité des revenus. Leur combinaison crée des produits de plus grande valeur et un meilleur usage des ressources, les déchets des uns servent d’intrants à d’autres, par exemple. Les ateliers sont à la fois autonomes et solidaires. Là où un homme seul travaillait la terre, aujourd’hui 5 personnes, sans compter les stagiaires et apprentis, l’ont rejoint.

Et la terre s’en trouve mieux, elle aussi. Les méthodes régénèrent le sol et sa fertilité, ré-installent la (bio)diversité… Toutes les activités sont en bio… et même plus… L’attention portée au vivant donne au projet un sens qui dépasse l’aspect économique et crée un lien entre l’alimentation et la santé - physique et psychique - des hommes et de la nature. Cette sensibilité se retrouve jusque dans les statuts de la coopérative et sa finalité sociale.

Graines de Vie est un projet ouvert. De nombreux partenaires s’y sont liés de façon organique : réinsertion par le travail, formation à l’agriculture bio, pépinière de plants à repiquer, apiculteur, production de plantes tinctoriales, initiative de transition… D’autres partenaires, plus extérieurs, s’inscrivent dans des filières logiques liées aux productions de Graines de Vie ou de la Ferme. Par exemple, la Brasserie du Renard à Pécrot (achat de céréales, valorisation des drêches…), l’épicerie de Néthen (vente en circuit court, transformation, ouverture début 2016…)…




Voir aussi :
 
Ce qui nous motive…
Graines de Vie > Notre coopérative > Graines de Vie
 
 
 
 
Qu’est-ce qui nous rassemble dans ce projet ? L’équipe de Graines de Vie présente des profils très différents. Mais nous partageons pas mal de valeurs, et entre autres celles de la permaculture.

Aussi, la première chose qui nous rassemble, c’est la conviction que l’avenir de l’alimentation est dans le dialogue entre les agriculteurs et les nima-culteurs (non-issus du monde agricole). Les premiers sont face au défi de se transformer radicalement, les autres partent carrément de zéro. L’énergie de ces deux mondes et surtout l’association de toutes ces compétences “embarquées” sont des opportunités incroyables d’expériences et de changements. Accompagner (et vivre) cette transformation collective, clientèle comprise, en invoquant toutes les ressources de l’intelligence humaines, celles qui sont rationnelles mais aussi les autres car nous pensons que c’est en se reconsidérant comme des êtres complets que l’équation de nourrir l’humanité peut se dénouer.

La deuxième, c’est un rapport à la terre. Comme une longue discussion avec elle, la comprendre pour nous comprendre. S’en inspirer pour développer des systèmes qui tiennent sans dégradations et plutôt même avec “aggradations”, avec une fonction régénérative.

La troisième, justement, c’est que nos activités soient bénéfiques pour tous, pour la terre et… pour nous-mêmes. Poser que chaque geste nous reviendra comme un boomerang, alors autant qu’il soit généreux et tout le monde en profitera avec nous.




Voir aussi :
 
Historique du projet
Graines de Vie > Notre coopérative > Graines de Vie
 
 
 
 
Historique du projet

La coopérative Graines de vie, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre... entre différentes personnes animées du même désir de proposer un autre modèle de production et de consommation.

Herman Pirmez est agriculteur à Néthen, un village de la commune de Grez-Doiceau, dans le Brabant Wallon. Se sentant isolé dans son travail, il cherche alors une façon de retisser un lien avec les habitants de son village au travers de son activité.

En 2007, il crée un potager au coeur de Néthen où les gens pourraient retrouver ce lien à la Terre, à leur environnement et se rencontrer. Toute une série de personnes vont faire vivre et grandir le potager, jusqu’à ce qu’ Alexandre y soit engagé comme maraîcher principal. Depuis 2011, celui-ci assure la gestion de la production sur cette parcelle de près d’un hectare et fournit quelques 150 familles en paniers de légumes et fruits bios et de saison. L’essentiel de la production est vendue à des groupements d’achat de la région. En effet, quelle meilleure façon de recréer le lien entre producteur et consommateur que la vente directe ?

Herman a cependant souhaité aller plus loin en imaginant valoriser une partie de sa production de céréales directement dans son village. L’idée de créer une boulangerie germe en lui : tout en créant une activité répondant à un besoin local, cela valoriserait d’avantage le solide réseau humain qui s’était construit autour du potager au fil des années. Or il se trouve que Caroline, venue travailler un temps au potager avec Alexandre, rêvait depuis longtemps de devenir boulangère. Ça tombe bien !

Et voilà Caroline embarquée dans la belle aventure du pain : formation et mise en place d’un atelier pour un démarrage des activités prévu à l’automne 2015.

Ce faisant, une nouvelle rencontre à lieu : attirée par le travail de la terre, Clémence découvre le potager au printemps 2014, et ne l’a plus quitté depuis. Devenant une cheville ouvrière de l’équipe au niveau de la coordination des différentes activités, c’est elle qui petit à petit met en place l’aspect participatif et coopératif du projet (échanges de savoir, collaboration avec d’autres projets ayant la même philosophie, formations,...).

La forme coopérative de Graines de vie est née de la synergie entre tous ces acteurs et de la nécessité de se doter d’une structure juridique permettant la mutualisation d’ outils tant au niveau matériel que humain.

Elle a été fondée au mois d’août 2014 et prend doucement son envol. Cette structure s’articule actuellement autour des trois pôles d’activités précités : le maraîchage sur petite surface qui est déjà bien rôdé, ainsi que la boulangerie artisanale et la formation sur la réappropriation des savoir-faire liés à l’alimentation. C’est de cette même synergie qu’est née l’idée de construire une Halle Paysanne. Herman Pirmez a en effet déposé un projet de construction d’un bâtiment sur ses terres à Nethen. Le regroupement des activités en un lieu central permet, outre une collaboration entre les différents ateliers, une transparence totale sur les modes de production ainsi qu’un partage des espaces de transformation, de conditionnement et de stockage. La coopérative à également pour vocation de permettre, dans le futur, à d’autres porteurs de projet de profiter des outils mis en commun. Nous sommes notamment partenaires de la Brasserie du Renard, une micro-brasserie artisanale qui partagera les locaux de la halle. Un nouveau partenariat est également en train de voir le jour avec une micro-pépinière mise sur pied par Alexandre, nommée ‘Les paysages Comestibles’.

En résumé... Graines de vie est une structure facilitant la diversité de petits projets visant à retrouver le lien qui unit l’homme à sa terre.




Voir aussi :
 
La permaculture
Graines de Vie > nos activités > le potager > à propos
 
 
 
 

La permaculture est un ensemble de pratiques visant à créer un écosystème productif et résiliant en s’inspirant des équilibres et interactions complexes observés dans la nature. Son éthique est fondée sur la volonté de travailler avec la nature et pas contre elle.

Cette idée se traduit par trois principes : prendre soin de la nature (les sols, les forêts et l’eau), prendre soin de l’humain (soi-même, la communauté et les générations futures) et partager équitablement (limiter la consommation et redistribuer les surplus).

Quelques explications en image...




Voir aussi :
 
La biodynamie
Graines de Vie > nos activités > le potager > à propos
 
 
 
 
La biodynamie est une méthode basée sur le concept « d’organisme agricole’ qui consiste à considérer toute ferme comme un organisme vivant, le plus diversifié et le plus autonome possible, en limitant les intrants en ce qui concerne le vivant (plants, semences, fumure,...). Afin de rendre cet organisme le plus vivant possible et le relier à son environnement global (la communauté humaine, la Terre et le Cosmos), des préparations dynamisées à base de plantes sont utilisées.



Voir aussi :
 
Le potager
Graines de Vie > nos activités > le potager > à propos
 
 
 
 

Historiquement, c’est le premier atelier de Graines de Vie, démarré avec la collaboration de citoyens (Grez en Transition) pour la mise en place du réseau de vente (Groupement d’Achats Solidaires).

Aujourd’hui, le potager arrive à maturité. Il fourni à peu près 120 paniers par semaine et occupe un temps plein et quart.

Plusieurs maraîchers ont mis la main à la pâte : Alexandre,Vincent, Adrien, Greg... et maintenant Jeanne, la maraîchère, assistée par Greg. Ils sont très attentifs à la qualité gustative des légumes. Ils sélectionnent les variétés, associent les cultures, et améliore continuellement la vie du sol par les techniques de culture inspirées par la permaculture [1].

Le potager accueille de nombreux visiteurs : des stagiaires du Crabe, de l’UCL, des bénévoles - formation à l’agriculture bio, les pensionnaires de Nos Oignons - accueil et réinsertion par le travail et tous les promeneurs qui y viennent le temps d’une pause.
En 2016, le potager va tenter l’expérience de l’auto-cueillette, installer un tunnel pour allonger la période de production et vise d’arriver à augmenter un peu le volume jusqu’à 160 paniers par semaine et de fournir en légumes l’épicerie de Néthen.
Et de l’avis de celles et ceux qui ont visité le potager, il est tout simplement magnifique !

[1L’architecture du potager a été conçue sur base d’un design organique (mandala) incluant des buttes et des planches de culture permanentes. Nous veillons de manière générale à favoriser la vie du sol et la biodiversité : fertilisation à base de compost, couverture du sol (paillages et engrais verts), cultures associées, faible mécanisation, plantation d’arbres fruitiers et de fleurs, présence d’un hôtel à insectes, de mares, de ruches, de poules et d’ânes...




Voir aussi :
 
Commander du pain ?
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > à propos
 
 
 
 

 Vous souhaitez commander du pain ?

Les pains sont cuits les mercredis et vendredis.

Pour en commander, il vous suffit de compléter avant 18h :

  1. ce formulaire pour les pains du mercredi
  2. ce formulaire pour les pains du vendredi

Vous pouvez venir chercher votre pain à l’atelier (Rue de Hamme-Mille 37, juste derrière l’épicerie ; passez la barrière en bois) dès 15h ou le lendemain quand cela vous convient.

Le paiement se fait en liquide sur place, dans le petit pot sur l’établis.

A très bientôt !
Caroline
0479/29.42.27

 La gamme de pains

Pains 500g ref 800g ref
Froment bis nature 2,50 € FNA500 3,50 € FNA800
Froment bis
multigraines
3 € FMU500 4 € FMU800
Froment bis noix 3 € FNO500 4 € FNO800
Seigle bis 2,50 € SNA500 3,50 € SNA800
Seigle noix-raisins 3 € SNR500 4 € SNR800
Épeautre 3 € ENA500 4 € ENA800



Voir aussi :
 
L’atelier de boulangerie
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > à propos
 
 
 

 Un atelier de boulangerie à Néthen !

Un atelier de boulangerie artisanale vient d’ouvrir à Néthen…
à deux pas de chez vous !

Boulangère au sein de la coopérative Graines de vie, Caroline vous propose des pains de qualité, au levain, fabriqués de façon artisanale à partir d’ingrédients bio et cuits au feu de bois.

Le pain est cuit tous les mercredi et vendredi et est produit sur commande afin de limiter les invendus.

 Vous souhaitez commander du pain ?

Il vous est possible d’en commander jusqu’à 17h, la veille du jour de fabrication,
à l’adresse mail en précisant bien votre nom et le type de pain souhaité (sa référence - ex FNA500).

Vous pouvez venir chercher votre pain à l’atelier le jour de sa fabrication entre 15 et 18h ou le lendemain quand cela vous convient. Le paiement se fait en liquide sur place.

L’atelier se trouve rue de Hamme-mille, 37 (à côté de la librairie ; passé le portail en bois, l’entrée est dans la courette sur votre gauche).

Et pour ceux qui oublierait de commander, il y aura également du pain en vente dans la petite épicerie de Néthen !

Pour plus d’informations sur mes méthodes de fabrication ou toute question relative au système de commande, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse mail précitée ou à venir me rencontrer directement à l’atelier ;)

A bientôt !
Caroline




Voir aussi :
 
Le levain
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > à propos
 
 
 
 

Le levain, source de ferments naturels, est fait d’un simple mélange de farine et d’eau, mis à fermenter pendant plusieurs jours.

Au fil du temps, grâce à l’apport quotidien d’eau et de farine, la flore microbienne du levain se multiplie, libérant déjà différents nutriments et formant les arômes qui donneront au pain sa saveur unique.

C’est ce levain, incorporé à la pâte, qui permet de faire pousser celle-ci...plus besoin de levure de boulangerie ! Les levures et bactéries, naturellement présentes dans la farine et l’air de l’atelier, vont déclencher une fermentation et transformer les sucres et l’oxygène en gaz carbonique et en alcool, provoquant ainsi la levée de la pâte.

C’est la même souche, nourrie quotidiennement, qui sert à la fabrication de tous les pains.

Mais qu’apporte le levain au pain ?

Sur le plan gustatif, d’abord, il apporte cette palette d’arômes que seule ce type de fermentation longue permet de libérer. Sa petite touche acidulée mais non agressive en fait sa marque typique, bien loin du cliché du pain sûr et aigrelet souvent véhiculé !

...C’est un pain qui a du goût !

Frais en bouche, ce pain a également une mie plus dense.

...C’est un pain rassasiant.

Nous avons vu plus haut que la longue fermentation qu’il requiert permet la libération de tous les nutriments contenus dans le grain et essentiels à notre corps.

...C’est un pain nourrissant !

Enfin, côté conservation, c’est le champion de la longue durée ! Les molécules acides présentes dans la flore du levain jouent un rôle essentiel dans sa conservation en éliminant toutes les bactéries néfastes (comme pour la choucroute !) et en retardant le rassissement du pain. D’autre part, le levain (ainsi que la méthode de cuisson) favorise la formation d’une croûte épaisse qui va également protéger la mie du dessèchement




Voir aussi :
 
Les céréales
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > à propos
 
 
 
 
Les céréales sont issues de producteurs belges respectant la charte de l’agriculture biologique.



Voir aussi :
 
Les farines
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > à propos
 
 
 
 

La qualité du pain dépend, pour beaucoup, de la qualité des farines dont il est issu. Ici, les farines utilisées sont obtenues par mouture sur meule de pierre avec un moulin de type ’Astrié’. Cette technique ancestrale consiste à broyer les grains entre deux énormes pierres striées, dont une est fixe et l’autre tournante.

Extrait du livre d’André Astrié, Faire notre pain. Pourquoi ? Comment ? :

« Notre moulin est constitué d’une meule inférieur fixe (dormante) et d’une meule supérieur tournante, qui est percée d’un trou en son milieu, et au travers duquel arrive le grain.

La rotation de la meule amène, progressivement, le grain du centre vers la périphérie en l’écrasant peu à peu avant que les surfaces, de plus en plus rapprochées et douces, ne conduisent au glissement et à l’évacuation des enveloppes non brisées. Retour ligne manuel
Au cours de la même opération, toutes les substances libérées sont intimement mélangées, y compris le germe, malgré sa consistance légèrement grasse et tenace. »

Ce procédé est le seul qui permette la conservation de l’intégralité des éléments du grain dans la mouture finale dont l’amande (qui donne la farine) mais aussi et surtout le germe du grain de blé et son enveloppe (constituant l’assise protéique), embryon de vie contenant les éléments essentiels à notre santé (fibres, vitamines et minéraux). Cette méthode libère toutes les enzymes qui permettront de dégrader les différentes matières de la farine pour les rendre plus digeste. On obtient une farine semi complète, débarrassée du son, qu’il faudra tamiser pour obtenir une farine blanche.

Par comparaison, la technique classique moderne utilisée dans l’industrie du pain est celle de la mouture sur cylindres. Elle consiste à faire passer les grains entre des cylindres métalliques tournant à grande vitesse. Le problème principal de cette méthode est que le grain est déchiqueté et que la chaleur dégagée par le frottement ainsi produit dégrade totalement le germe et son assise. On obtient comme produit fini une farine blanche qui, dans le cas où l’on voudrait obtenir une farine complète, est reconstitué en ajoutant tout ou une partie des issues : germes et enveloppes du blé. Cette méthode, majoritairement utilisée aujourd’hui, a pour avantages d’être plus rapide et donc plus rentable pour le meunier, et de produire une farine plus facile à travailler pour le boulanger . La mouture sur meule de pierre ne produit, elle, que 50 kg de farine par heure.




Voir aussi :
 
La cuisson
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > à propos
 
 
 
 

Ici, le four chauffe au bois !

Je ne dispose malheureusement pas d’un four en pierres, comme à l’ancienne, qui me permettent de faire une véritable cuisson au bois, lorsque le feu se fait à l’intérieur même du four.

Pour des raisons économiques et pratiques, mon choix s’est porté vers un modèle de four à chauffe indirecte, le feu se faisant en dessous de la sole en pierre du four.

Cela permet néanmoins une cuisson par transmission de la chaleur du feu à la pierre et de la pierre au pain, permettant à ce-dernier de développer une croûte et une saveur unique.




Voir aussi :
 
Le pain de Graines de vie...
Graines de Vie > nos activités > l’atelier boulangerie > à propos
 
 
 
 

La pain a toujours été la base de l’alimentation humaine. Il est le symbole de la vie, dans la religion comme dans la vie païenne. Il est rare, celui qui vit sans pain.

Les nutritionnistes ont pour leur part également confirmé l’importance de cet aliment. Car dans le pain, on trouve de tout : des protéines végétales (12%), des glucides complexes à dégradation lente (70%), non stockés sous forme de graisse comme peuvent l’être les sucres rapides, des fibres (pour le pain à base de farine semi-complète à complète), des lipides en très faible quantité (2%) mais de bonne qualité (insaturés donc non-facteurs de risques cardio-vasculaires), ainsi qu’une quantité non-négligeable de minéraux, de vitamines et d’oligo-éléments.

Ces trois derniers éléments, si importants pour notre métabolisme, sont d’autant plus présents dans le pain que la farine est de qualité et moulue sur pierre, et que les méthodes de panification permettent une fermentation lente de la pâte...c’est ce pain là que je vous propose.

Prendre le temps...de bien faire les choses !

Ici, le temps reprend son rythme naturel, celui du pain, qui régit celui du boulanger (ou de la boulangère !).

En effet, une des grandes particularités de cet atelier est qu’on y utilise que des produits naturels : pas de levure, des farines exclusivement issues de l’agriculture biologique, de l’eau filtrée et une cuisson au bois.

En prime, on y trouve qu’une seule machine : le pétrin. Car pour tout le reste, la pâte se travaille avec les mains !

Mes choix d’entreprise, parfois contraignants, ne répondent pas aux critères de rendement maximum, de pain chaud toute la journée, comme on y a été habitué aujourd’hui. Ici, on prend le temps, parce qu’il faut du temps à la pâte pour se développer sans produits additifs et libérer tous les précieux nutriments qu’elle contient sous l’effet de la fermentation.




Voir aussi :
 
Horaires, Menus et Prix
Graines de Vie > nos activités > le grand restaurant > à propos
 
 
 
 
 
Attention : N’oubliez pas de nous avertir de votre venue en réservant votre table !

Actuellement, le Grand Restaurant est ouvert :

- vendredi soir (table d’hôtes : entrée/plat/dessert - voir nos menus sur Facebook)
- dimanche 17h (tapas : 5 euros)

Et à Partir du 01 mai : NOUVEAUX HORAIRES !
le Grand Restaurant sera ouvert :

  • VENDREDI SOIR (réservation vivement conseillée) -Table d’hôtes-  

Entrée + Plat + Dessert à 27 euros.

Le menu change chaque semaine en fonction des légumes du potager.
Retrouvez nos menus chaque semaine sur notre page Facebook !

  • SAMEDI SOIR (réservation vivement conseillée)
    - Buffet ou menu thématique/banquet,...- (possibilité de prendre à emporter)

Buffet salé chaud/froid à volonté = 23 euros / personne.
Dessert = 5 euros.

Événement spécial (Banquet, concert,…) : retrouvez toutes nos dates ici !

  • DIMANCHE 10H30-20H (réservation vivement conseillée) -Brunch, lunch, apéro- (possibilité de prendre à emporter)

Regardez-la carte :)

PDF - 59.8 ko

Chaque jour, des recettes différentes, en fonction des saisons et des envies...
Retrouvez le tout sur notre Page Facebook.

Infos et Réservations ?

- Par mail
- Par téléphone : 0474/01.36.00 (Clémence)




 
L’atelier d’élevage
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 

Mon projet est de monter progressivement un élevage de 500 pondeuses et de 60 cochons.

En parallèle, Hermann démarre une plantation de fruitiers (fruits de chair et fruits secs) sur le même terrain. Dans les rangs d’arbres, on plantera progressivement des petits fruits, des plantes aromatiques et médicinales.

Je démarre la mise en place début 2016 par l’élevage de 150 pondeuses et de 15 cochons. La production débutera fin du printemps pour les œufs, fin 2016 pour les cochons. Il faudra attendre un an pour celle des petits fruits et des plantes aromatiques, et au plus tôt d’ici 3 ans pour les arbres.

Ces ateliers sont basés sur des principes connus depuis la nuit des temps et abandonnés suite à l’intensification du machinisme agricole : ceux des interactions positives entre les animaux et les plantes pérennes. Les animaux profitent du climat (ombre, protection au vent…) et de la production des arbres (fruits tombés au sol…) et de la prairie (herbes + plantes semées), lesquels bénéficient du déparasitage et de l’enrichissement du sol réalisé par les animaux.

L’élevage permet aussi de recycler les invendus d’autres ateliers comme les légumes, le pain… le son de la Ferme de la Patte d’Oie ou les drêches de la Brasserie du Renard.

Les pondeuses seront au pied des arbres et les cochons en pâturage intercalaire. En utilisant les plages libres dans les rythmes de culture de la Ferme de la Patte d’Oie, les animaux “travailleront” aussi la terre des grandes cultures.

La combinaison des 2 élevages réduit la main d’œuvre (on fait les 2 “d’un coup”), les investissements et permet de générer des liquidités très vite avec les œufs. Au niveau du “travail” du terrain, les 2 espèces sont très complémentaires.




Voir aussi :
 
La méthode
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
  • Augmentation progressive des cheptels : l’idée est d’apprendre en pratiquant aussi pour arriver à maîtriser la complexité du projet je démarre avec des petites populations.
  • Respect de l’éthologie des animaux : cette forme d’élevage cherche à respecter au mieux le comportement naturel et rustique des animaux
  • Auto-nourrissage : l’objectif est d’arriver à une alimentation très largement autonome. L’idéal serait de ne maintenir l’alimentation complémentaire que pour créer un lien avec les animaux (soins…) en particulier les jeunes sujets (complément de céréales germées…). En principe la proportion d’auto-nourrissage devrait aller en augmentant car la pâture sera de plus en plus riche.
  • Préparation et entretien des parcelles : centrée sur les cultures pérennes (l’arbre fruitier - sec et de chair), la haie nourricière, les vivaces), l’enrichissement des prairies (pour les cochons, des légumes racines, de la consoude…) et des zones enherbées (pour les volailles, de la consoude aussi, de l’amarante…) par plantations et semis.
  • Pâturage intercalaire : entre les récoltes et les semis pour les grandes cultures, entre les rangées d’arbres et/ou les haies pour les prairies et bandes enherbées.
  • Pâturage intensif : pendant de courtes périodes sur des surfaces réduites, il permet que les animaux fréquentent la surface de manière + homogène (nourrissage et amendement) et de laisser un temps de régénération plus long aux parcelles entre périodes de pâturage.
  • Pâturage saisonnier en plein bois : entretien de parcelles boisées (glandée). On a accès à une parcelle de bois jouxtant la prairie.
  • Valorisation des déchets des autres ateliers, de la Ferme de la Patte d’Oie :
  • Utilisation des productions “déclassées” en complément pour l’alimentation : son (consommation directe, vers de farine…), légumes, pain…
  • Infrastructure : poulaillers, étables, abreuvoirs et clôtures mobiles.



Voir aussi :
 
Le terrain
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
Le terrain est une longue pâture de ± 6ha à l’entrée du village (côté Pécrot). L’aménagement se fera progressivement avec l’augmentation du cheptel. On démarre par une parcelle d’1 ha (en rouge) contre le “Petit Bois” puis on agrandira de ± 1 ha/an pendant 5 ans (en orange). La plantation des arbres suivra les courbes de niveau pour simplifier le travail de récolte mais surtout pour favoriser la pénétration dans le sol de l’eau et des amendements apportés par les animaux. Pâturage saisonnier vers les grandes cultures (en vert) ou dans le bois (en mauve).



Voir aussi :
 
Les cochons
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
J’ai choisi le porc noir gascon. Non par nostalgie des projets dans le Sud Ouest (ou alors un tout petit peu), mais surtout car c’est une race très rustique, qui résiste bien au chaud comme au froid, qui déteste être enfermé et qui est habile pour l’auto-nourissage en pâturage… et dont la viande est délicieuse, moelleuse et très persillée. Elle est couleur rouge vif et demande une cuisson vive et rapide pour être saisie au cœur tout en gardant son jus. Elle se savoure "rosée" pour conserver toutes ses qualités organoleptiques. Ses défauts ? Une croissance lente et une tendance à faire du gras (comme le Pata Negra, mais est-ce vraiment un défaut ?).



Voir aussi :
 
Les pondeuses
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
Les races de poules sont des races rustiques aussi, originaires, elles, de notre région et menacées d’extinction : la Fauve de Hesbaye et la Brabançonne. Elles seront élevées en populations séparées pour assurer un côté conservatoire à l’élevage. Bonnes pondeuses toutes les deux, elles ont aussi une chair savoureuse (ce qui n’est pas négligeable puisque la moitié des poussins ne pondront pas : ce seront des poulets !). En fonction du nombre de poussins disponibles, il est possible que l’on démarre avec une de ces 2 races et une race plus commune en attendant d’avoir une population suffisante.



Voir aussi :
 
Les poulaillers
Graines de Vie > nos activités > l’atelier d’élevage > à propos
 
 
 
 
Les infrastructures seront mobiles, sur le « modèle » de Joel Salatin. Les poulaillers sont conçus pour accueillir ± 100 poules. Ils seront déplacés à l’aide d’une remorque-plateau. D’un côté les perchoirs, de l’autre les pondoirs et au-dessus des pondoirs, une étagère pour produire des vers de farine en complément alimentaire pour les poules.



Voir aussi :
 
Le Verger de Graines de Vie est né !
Graines de Vie > nos activités > l’agroforesterie > à propos
 
 
 
 

Avec un peu de retard, certes, mais ça y est. On a planté le début du Verger de Graines de Vie.
Poiriers, pommiers, pruniers, cerisiers, cognassier… 15 m entre les hautes tiges avec un demi-tige dans l’intervalle, une bonne cinquantaine d’arbres en tout, de belles variétés... Et dans la rangée, on va bientôt planter les petits fruits : groseilles, cassis, mûres, framboises, myrtilles… Avec un test en hautain (voir illustration) de vignes et de kiwi !
De quoi garnir la table du Grand Restaurant, vos paniers et les étals de La Petite Epicerie de Néthen !

JPEG - 211 ko
Vigne en hautain. Wikipédia
PDF - 35.4 ko
commande année 1



 
Contact
Graines de Vie > Nous contacter
 
 
 
 
 
 
 
 

Adresse mail générale : info@grainesdevie.coop

Adresse de Graines de Vie : Rue de Bossut 14, 1390 Néthen

Adresse du potager : Rue de Pécrot, en face du numéro 6, 1390 Nethen.

Adresse du restaurant/boulangerie : Rue de Hamme-Mille 37, Néthen.

Par téléphone du lundi au vendredi, 08h à 17h :
pour les questions concernant :

les légumes (commandes et livraisons) Greg 0479/49.85.88 email
le pain Caroline 0479/29.42.27 email
l’élevage Eric 0475/70.29.42 email
le restaurant/traiteur Clémence et Laetitia 0474/01.36.00 email
arboriculture Hermann 0476/53.44.45 email
stages / partage de savoir journées de partages de savoir

Vous pouvez aussi liker notre page Facebook !

A bientôt !

S’abonner à nos newsletters




 
logo GDV
Nous contacter